Dans la vapeur blanche des jours sans vent (Carnet de voyage en Turquie – 30 juillet) : Anadolu Kavaği et Rüstem Paşa Camii

Dans la vapeur blanche des jours sans vent (Carnet de voyage en Turquie – 30 juillet) : Anadolu Kavaği et Rüstem Paşa Camii

Épisode précédent : Dans la vapeur blanche des jours sans vent (Carnet de voyage en Turquie – 29 juillet) : Kabataş et Beşiktaş par le Bosphore

Bulletin météo de la journée (lundi) :

  • 10h00 : 37.5°C / humidité : 69% / vent 17 km/h
  • 14h00 : 37.0°C / humidité : 39% / vent 17 km/h
  • 22h00 : 34.9°C / humidité : 68% / vent 15 km/h

Je me lève tôt ce matin et je déjeune en vitesse. Je dois vite rejoindre Eminönü car j’ai décidé de prendre le bateau pour aller jusqu’à la Mer Noire (Karadeniz). Cette mer a une histoire compliquée et encore aujourd’hui sujette à discussion, mais surtout, c’est une mer ancienne, qui porte en elle une histoire longue à tel point qu’on l’appelle encore parfois la mer des Scythes (Skythikos Pontos ou encore Pontos Euxeinos, mer accueillante, traduit en français par Pont-Euxin). La raison pour laquelle on lui a adjoint le qualificatif noir, c’est  une question de culture anatolienne (l’Anatolie compose la majeure partie de l’actuelle Turquie asiatique) ; les quatre points cardinaux sont représentés par des couleurs.

  • Kara, le « noir » désigne le nord,
  • Ak, le « blanc » désigne le sud,
  • Kızıl, le « rouge » désigne l’ouest,
  • Yeşil, le « vert » ou Sarı, le « jaune » désignent l’est. (source Wikipedia)

Turquie - jour 4 - Istanbul - 04 - Sur le Bosphore

C’est la raison pour laquelle la mer se trouvant au nord de la Turquie a pris l’épithète « noir », celle du sud ayant pris le « blanc ». La Mer Méditerranée se dit donc Akdeniz. (more…)

Dans la vapeur blanche des jours sans vent (Carnet de voyage en Turquie – 29 juillet) : Kabataş et Beşiktaş par le Bosphore

Dans la vapeur blanche des jours sans vent (Carnet de voyage en Turquie – 29 juillet) : Kabataş et Beşiktaş par le Bosphore

Épisode précédent : Dans la vapeur blanche des jours sans vent (Carnet de voyage en Turquie – 28 juillet) : La Süleymaniye et Üsküdar

Bulletin météo de la journée (dimanche) :

  • 10h00 : 36.5°C / humidité : 46% / vent 22 km/h
  • 14h00 : 37.8°C / humidité : 48% / vent 22 km/h
  • 22h00 : 34.8°C / humidité : 78% / vent 15 km/h

Le réveil est difficile, je fais tout pour ne pas me rendormir de peur de dépasser l’heure du petit déjeuner. Je me suis couché trop tard la veille et ce matin j’ai l’impression de ne pas être suffisamment reposé. Mes pieds et mes mollets me font souffrir à cause de ces maudites rues en pente, mais il faut repartir.

Turquie - jour 3 - Istanbul - 06 - Karababa Türbesi Sokak

(more…)

Montesquieu à Venise

Antonio Canal, dit Canaletto
Vue de l’entrée de l’Arsenal – 1732

Charles-Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, plus connu sous le nom de Montesquieu, au cœur de ses Lettres Persanes (1721) brossa un tableau de Venise qui en dit long sur son rapport avec la mer et son étonnante situation :

On peut avoir vu toutes les villes du monde et être surpris en arrivant à Venise.
On sera toujours étonné de voir une ville, des tours et des mosquées sortir de dessous de l’eau et de trouver un peuple innombrable dans un endroit où il ne devrait y avoir que des poissons.

La rose et la tulipe, carnet de voyage à Istanbul 16 : Le passage du boeuf, reflets sur le sombre Bosphore…

Épisode précédent : La rose et la tulipe, carnet de voyage à Istanbul 15 : Sur la rive asiatique, Üsküdar, Kuzguncuk et la Yeni Valide Camii…

Istanbul - avril 2012 - jour 6 - 140 - Sur le Bosphore

Le Bosphore, en soi, ce n’est qu’un bras de mer qui sépare deux rives que l’histoire a rapproché et que le mythologie a désigné comme étant le lieu du passage de la belle Io transformée en vache par Zeus amoureux. Ce n’est que ce bras de mer qui détache l’Europe de l’Asie et qui voit tous les jours une partie de la population stambouliote traverser en ferry ou en vapur pour se rendre d’un côté à l’autre. Le voyage coûte 2TL qu’il faut échanger contre un jeton en plastique rouge et nous voici dans un autre monde. Ce Bosphore attire comme un aimant. Large comme une rivière, ce n’en est pas moins la mer et c’est le point de passage obligé pour les bateaux desservant la Mer Noire, Odessa et Sebastopol.

Istanbul - avril 2012 - jour 6 - 143 - Topkapi depuis le Bosphore (more…)

La rose et la tulipe, carnet de voyage à Istanbul 15 : Sur la rive asiatique, Üsküdar, Kuzguncuk et la Yeni Valide Camii…

La rose et la tulipe, carnet de voyage à Istanbul 15 : Sur la rive asiatique, Üsküdar, Kuzguncuk et la Yeni Valide Camii…

Épisode précédent : La rose et la tulipe, carnet de voyage à Istanbul 14 : sur les quais d’Eminönü, Yeni Camii, Sirkeci, Mısır Çarşısı

Istanbul - avril 2012 - jour 6 - 052 - Üsküdar - Kuzguncuk - café turc

Café turc et lokoum en terrasse, sous le soleil de Kuzguncuk

Rien de plus facile que d’aller en Asie. A Eminönü, trouvez le quai où l’on voit écrit en gros Üsküdar, mettez deux pièces d’une lire turque dans le jetonmatik, passez le tourniquet et… embarquez. A quelques encablures de cette rive se trouve l’Asie, celle qu’on appelait autrefois Mineure… Une immense péninsule qui s’engouffre jusqu’à l’Iran. Sur cette rive, qui à l’arrivée sur le quai d’Üsküdar semble bruyante, touffue, ramassée, l’air n’est pas le même qu’en face. (more…)