Le Per­ro­quet Suédois

On devrait tou­jours être légè­re­ment impro­bable — Oscar Wilde

Pho­to by Kathe­rine McCor­mack on Uns­plash

Les der­niers articles

His­toire de vous mettre l’eau à la bouche…
Yogya­kar­ta sto­ries #2 : Pram­ba­nan, le temple vide

Yogya­kar­ta sto­ries #2 : Pram­ba­nan, le temple vide

J’ai l’impression d’avoir dor­mi des jours et des nuits entières, me réveillant dans un grand lit au milieu d’une chambre peinte en vert éme­raude comme si je sor­tais d’un cau­che­mar pois­seux, enfer­mé sous les pales d’un ven­ti­la­teur bruis­sant dans une lumière jaune. Las et four­bu, je peine à me lever, l’estomac criant famine. 

read more
Yogya­kar­ta sto­ries #1 : La ville épique

Yogya­kar­ta sto­ries #1 : La ville épique

Bor­néo, Java, Suma­tra… Des noms qui sonnent comme l’essence même de l’exotisme. Je me sou­viens, gamin, avoir lu ces noms sur le vieil atlas de mes grands-parents, des noms étranges qui ne me disaient rien et que je voyais pla­cés sur de longues bandes de terre dont je ne com­pre­nais pas la posi­tion, dont je n’arrivais à ima­gi­ner la grandeur. 

read more
Viðkvæm­ni, La ten­dresse de l’hiver

Viðkvæm­ni, La ten­dresse de l’hiver

Un ode à la nature nue. C’est l’hiver, un hiver froid, un de ces hivers qui com­mencent avec l’humidité des jours d’automne que la pluie a détrem­pé ; les averses répé­tées ont gor­gé la terre d’eau et ont ter­mi­né d’arroser les dernières…

read more

Un voyage hors du temps

Le Per­ro­quet Sué­dois existe depuis quelques années déjà, il regroupe des billets depuis 2010, mais l’es­prit dans lequel il a été créé, c’est-à-dire comme une manu­fac­ture d’am­biances, on peut dire qu’il prend sa source au cœur de l’an­née 2003.

Vous êtes donc dans un espace, per­du dans le nulle part, qui fête cette année ses quinze ans.

Voyages

C’est pour l’ins­tant un espace en chan­tier, mais reve­nez bien­tôt voir ce qui s’y passe.

Biblio­thèque

Tous les livres que j’ai lus se trouvent ici, par­fois com­men­tés, sous forme de liste. Une manière de recueillir les sou­ve­nirs des pages lues.