Voyage de Découvertes de L’Astrolabe exécuté par ordre du Roi pendant les années 1826-1827-1828-1829 sous le commandement de M. J. Dumont d’Urville

Jules Dumont d'Urville par Jérôme CartellierJules Dumont d’Urville est un personnage qui a passé toute sa vie sur son navire à courir aux quatre vents sur toutes les mers du monde. Accessoirement, c’est à lui qu’on doit la découverte de la Vénus de Milo.
Sur son navire l’Astrolabe, il sillonna les mers d’Océanie, des Tonga aux Moluques, de la Polynésie à la Micronésie d’où il ramena une somme considérable d’objets, de planches d’illustrations précieuses dans le domaine de la géographie et la botanique qu’il collecta dans les treize tomes de ses Voyages de l’Astrolabe. Pour quelqu’un qui a passé sur sa vie sur la mer, c’est presque déshonorant d’avoir perdu la vie dans un accident de chemin de fer. Lui et toute sa famille sont décédés dans la célèbre catastrophe ferroviaire de Meudon.
Voici ici quelques planches recensant quelques bêtes bizarres et colorées sur Voyage de découvertes de l’Astrolabe, exécuté par ordre du roi, pendant les années 1826-1827-1828-1829, sous le commandement de M. J. Dumont d’Urville, capitaine de vaisseau. Par A. Richard, disponible dans son intégralité sur Botanicus.
Le texte du livre sur Gallica.

Dans la vapeur blanche des jours sans vent (Carnet de voyage en Turquie – 4 août) : Kaputaş plaji, Mavi Mağara, Kalkan (Antalya Fethiye Yolu)

Dans la vapeur blanche des jours sans vent (Carnet de voyage en Turquie – 4 août) : Kaputaş plaji, Mavi Mağara, Kalkan (Antalya Fethiye Yolu)

Épisode précédent : Dans la vapeur blanche des jours sans vent (Carnet de voyage en Turquie – 3 août) : Üçağız, Kekova, Dochiste (Apollonia), Geyikova Adası, Kaleköy (Simena)

Bulletin météo de la journée (samedi) :

  • 10h00 : 39.4°C / humidité : 58% / vent 7 km/h
  • 14h00 : 40.1°C / humidité : 58% / vent 22 km/h
  • 22h00 : 39.2°C / humidité : 76% / vent 4 km/h

Aujourd’hui, je me lève fourbu, la peau rougie, douloureuse et la tête me tourne. J’ai l’impression d’avoir trop pris le soleil et le manque d’habitude m’indique qu’il faut que je me pose, que le calme sera le bienvenu. Je n’irai pas beaucoup plus loin que la zone ombragée de la piscine une partie de la journée, et en soirée j’improviserai.
Il flotte dans les couloirs de l’hôtel une odeur de détergent au citron qui me fait penser aux bungalows de Majorque où j’étais allé avec ma mère adolescent. Le bâtiment lui-même est un monument un peu daté, très années 50, qui commence à faire hors d’âge. C’est un bloc de béton accroché à la montagne, sur le bord de la route, desservi par un escalier très large donnant sur des coursives ; celle du premier étage donne sur une terrasse ouverte qui fait toute la largeur du bâtiment. Il y a du marbre partout dans les halls, les corridors et sur la terrasse, mais pas dans les chambres où l’on trouve un carrelage imitant (mal) un parquet en bois lui-même hors d’âge. Le mobilier est simple, lourd, mais relativement moderne, la literie est dure mais c’est un gage de bonne nuit sans courbatures.

Turquie - jour 9 - Antalya Fethiye Yolu - 02 - Kaputaş plaji

Il fait encore très chaud ce matin, je devrais être habitué. D’après la météo, demain et après-demain, les températures devraient être plus élevées de quelques degrés, mais au point où j’en suis, je ne sais pas si je pourrais faire la différence. (more…)

Dans la vapeur blanche des jours sans vent (Carnet de voyage en Turquie – 3 août) : Üçağız, Kekova, Dochiste (Apollonia), Geyikova Adası, Kaleköy (Simena)

Dans la vapeur blanche des jours sans vent (Carnet de voyage en Turquie – 3 août) : Üçağız, Kekova, Dochiste (Apollonia), Geyikova Adası, Kaleköy (Simena)

Épisode précédent : Dans la vapeur blanche des jours sans vent (Carnet de voyage en Turquie – 2 août) : Kaş intime

Bulletin météo de la journée (vendredi) :

  • 10h00 : 38.0°C / humidité : 43% / vent 4 km/h
  • 14h00 : 41.7°C / humidité : 67% / vent 19 km/h
  • 22h00 : 37.2°C / humidité : 77% / vent 2 km/h

Ce jour est un peu particulier. Tandis qu’hier je me promenais dans les rues de Kaş; je suis tombé sur un opérateur local qui propose des activités sportives dans la région, ainsi que des balades en bateau, en jeep, etc. J’ai donc poussé la porte de la petite échoppe et j’ai réservé ma place pour partir une journée dans la baie de Kekova. Ne sachant pas réellement ce qui m’attendait, je n’ai pas vraiment cherché à en savoir plus ; la seule chose que je savais, c’est que cette baie est le joyau de la côte lycienne. En regardant la carte, on voit tout d’abord que cette baie constitue l’extrémité sud de la pointe de la Lycie.

Kekova sur le Kitab-ı Bahriye - Piri Reis

Kekova sur le Kitab-ı Bahriye de Piri Reis

Afficher Le perroquet suédois sur une carte plus grande

Un coup d’œil rapide nous laisse voir une succession de deux baies encastrées l’une dans l’autre. La première, la plus petite, est celle d’Üçağız ; elle ouvre sur la baie de Kekova, une île tout en longueur qui a donné son nom à la baie. On voit tout de suite que les lieux sont vierges de toute construction, que le paysage est rocailleux, planté de quelques touffes d’herbes grasses qui poussent entre les cailloux. L’île elle-même est séparée en deux par une arête dorsale qui désolidarise les deux versants. En se rapprochant, on peut voir que certains hauts-fonds sont visibles à cause de leur couleur claire dans cette belle eau bleue.

Turquie - jour 8 - Baie de Kekova - 140 - Kaleköy (Simena) (more…)

Dans la vapeur blanche des jours sans vent (Carnet de voyage en Turquie – 2 août) : Kaş intime

Dans la vapeur blanche des jours sans vent (Carnet de voyage en Turquie – 2 août) : Kaş intime

Épisode précédent : Dans la vapeur blanche des jours sans vent (Carnet de voyage en Turquie – 1er août) : Istanbul – Antalya – Kumluca – Demre – Kaş

Bulletin météo de la journée (jeudi) :

  • 10h00 : 38.9°C / humidité : 53% / vent 4 km/h
  • 14h00 : 42.3°C / humidité : 64% / vent 22 km/h
  • 22h00 : 37.6°C / humidité : 77% / vent 4 km/h

Ce jour-là, c’est jour de repos. Finie la course, je suis là pour profiter de l’air du temps et poser mes valises pendant une courte semaine avant de partir un peu plus loin, pas très loin, à une trentaine de kilomètres de là.

Turquie - jour 5 - Kaş - 02 - Kastelórizo (Meis)

Il me faut un peu de temps pour reprendre pied, ne rien faire l’espace d’une journée, alors je profite de la piscine et je bouquine un peu sur le bord, même si rester sous le parasol avec cette température devient vite insupportable, même à l’ombre. Le petit déjeuner est  loin d’être à la hauteur de ceux que je pouvais prendre à Istanbul et puis de toute façon, avec cette chaleur, je me sens peu en appétit, un peu las. Je m’enferme dans ma chambre avec la clim qui a du mal à démarrer et je dors tout mon saoul avant de sortir dans le milieu de l’après-midi pour aller manger un bout en ville. (more…)

Dans la vapeur blanche des jours sans vent (Carnet de voyage en Turquie – 1er août) : Istanbul – Antalya – Kumluca – Demre – Kaş

Dans la vapeur blanche des jours sans vent (Carnet de voyage en Turquie – 1er août) : Istanbul – Antalya – Kumluca – Demre – Kaş

Épisode précédent : Dans la vapeur blanche des jours sans vent (Carnet de voyage en Turquie – 31 juillet) : Kariye Kilisesi, Balat, Fener…

Bulletin météo de la journée (mercredi) :

  • Istanbul : 10h00 : 30.4°C / humidité : 47% / vent 20 km/h
  • Antalya : 14h00 : 38.5°C / humidité : 65% / vent 17 km/h
  • Antalya : 22h00 : 43.0°C / humidité : 75% / vent 7 km/h

Turquie - jour 6 - D'Istanbul à Kas - 02 - Cinci Meydanı Sokak

Avant de prendre mon petit déjeuner, je sors dans les rues sans soleil pour me rendre à la petite Sainte-Sophie dans l’espoir d’attraper la deuxième prière du muezzin, mais à ma grande surprise elle est fermée et n’ouvre qu’à 8h00. Du coup, je vais faire un tour sur les quais pour regarder la Mer de Marmara au petit matin, voir les bateaux stationnés en face de la ville, en attente d’on ne sait quoi…

Turquie - jour 6 - D'Istanbul à Kas - 03 - Kennedy Caddesi

Je quitte Istanbul ce matin. Ma valise est prête et étrangement j’ai le cœur serré de partir d’ici une nouvelle fois. Mon saut dans l’inconnu commence aujourd’hui puisque je pars en Asie et que je ne sais absolument pas ce que je vais y trouver ; je commence à me sentir un peu angoissé. Comme pour me rassurer, je commence à rassembler les notes que j’ai prises pendant ces cinq jours tout en prenant mon petit déjeuner. (more…)