La Rome chrétienne et souterraine de Giovanni Battista de Rossi

02/05/2015

Si Rome ne s’est pas faite en un jour, elle n’est pas non plus ressortie de terre comme un fleur dans une prairie. La Rome telle qu’on la connaît aujourd’hui, ce vaste champ de ruines composé d’un millefeuille inextricable d’époques différentes, a été en partie mis au jour par un archéologue italien, Giovanni Battista de Rossi, dont le travail a notamment révélé dans son intégralité une des plus grandes catacombes de la capitale italienne : les catacombes de Saint-Calixte.
Le lieu s’étend sur plus de 15 hectares, comprenant presque 20km de galeries situées pour la plupart à près de 20 mètres de profondeur. On trouve ici un ensemble de cryptes rassemblant pas moins de seize tombes parmi les premiers papes de la Chrétienté, ainsi que de nombreuses autres tombes de martyrs et pontifes des premières lueurs du christianisme. On considère que c’est le tout premier cimetière chrétien et surtout le premier cimetière sacré puisque les premiers papes de Rome y étaient enterrés, à tel point que Rossi surnomma la cryptes des papes, le petit Vatican.
Les restes des papes dont les tombes ont été trouvés ici ont généralement été transférés à une période ancienne vers d’autres églises. C’est également dans cette vaste nécropole que fut enterrée celle qui fut martyrisée sous le nom de Sainte Cécile, la sainte patronne des musiciens. Si l’on connaissait les catacombes depuis le IXè siècle, l’intérêt qu’on lui portait fut redoublé lorsqu’en 1509, des fouilles archéologiques mirent au jour la dépouille de la sainte, apparemment parfaitement conservée…
Un autre intérêt de ce lieu est le programme iconographique ; puisque préservées de la lumière du jour pendant plusieurs siècles, de très belles fresques représentant les scènes de la vie du Christ et de la liturgie en général y ont découvertes presque intactes. C’est tout ce travail qui fut mis au jour par Rossi et qui fut reproduit dans trois superbes ouvrages aujourd’hui disponibles sur le site de l’Université de Heidelberg.

  1. Volume 1
  2. Volume 2
  3. Volume 3
  4. La Roma Sotterranea cristiana par de Rossi
  5. Le même ouvrage en français

 

 

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Go top