Sm(art)history par Khan Academy

A ce jour, ce sont 562 vidéos, 302 essais et des centaines d’œuvres d’art décrites qui sont présentés sur le site de la Khan Academy, une grande université ouverte et gratuite en ligne habituellement tournée vers les sciences. Les vidéos sont courtes et très bien expliquées (en anglais) ; du grain à moudre pour ceux qui veulent avoir une bonne introduction à l’histoire de l’art, réviser leur anglais et naviguer sur un site fluide. Smarthistory.

Smarthistory

Cités-jardins : de la campagne anglaise à la banlieue de Paris

Cités-jardins : de la campagne anglaise à la banlieue de Paris

Ebenezer Howard

Ebenezer Howard

Le concept de cité-jardin nous vient de l’imagination fertile et de l’observation de la difficulté de mettre en place une politique sociale de l’urbaniste britannique Ebenezer Howard. L’homme part s’installer aux États-Unis et se confronte au milieu rural et agricole en travaillant dans les champs, puis à Chicago juste après le grand incendie de 1871, où il assiste à la reconstruction de l’espace urbain et où il fait la connaissance de Frederick Law Olmsted, un architecte paysagiste qui sera à l’origine de Central Park en plein cœur de New-York. Le véritable tournant de son histoire prend forme à son retour au Royaume-Uni ; en trouvant un emploi de rédacteur des rapports officiels du Parlement, il passe une grande partie de son temps à rédiger des rapports sur les comités et les commissions. Dans une Angleterre peu habituée à traiter la question du logement aussi bien que la question sociale, il se rend bien compte, depuis sa position, que le pays est bien mal en point pour traiter ces questions. (more…)

Civilisation de Sir Kenneth Clark

Sir Kenneth Clark

On cherche quelques renseignements et on finit par trouver tout autre chose. Le grand historien de l’art Sir Kenneth Clark, dont je cherchais des écrits remontant à 1938 sur l’histoire du détail dans l’art, a produit une série de 13 documentaires sur l’histoire de l’art, regroupés sous le nom de Civilisation, diffusés en 1969 sur la BBC et dont je me suis plu à regarder les premiers épisodes. Une approche un peu particulière de l’histoire de l’art, mais tout à fait passionnante.

  1. The Skin of Our Teeth
  2. The Great Thaw
  3. Romance and Reality
  4. The Measure of All Things
  5. The Hero as Artist
  6. Protest and Communication
  7. Grandeur and Obedience
  8. The Light of Experience
  9. The Pursuit of Happiness
  10. The Smile of Reason
  11. The Worship of Nature
  12. The Fallacies of Hope
  13. Heroic Materialism
Les Bibliothèques Virtuelles Humanistes

Les Bibliothèques Virtuelles Humanistes

Voici un site proposé par l’université de Tours, mettant à disposition des centaines d’ouvrages de la Renaissance numérisés comme par exemple cet exemplaire superbe de De architectura de Vitruve, le livre qui inspira tant Léonard de Vinci. On trouvera également une base de données (BaTyR – Base de Typographie de la Renaissance) dans laquelle sont mises à disposition des centaines d’images de lettrines et de marques typographiques, mais aussi une belle galerie de portraits gravés. Un lieu riche et suave dans lequel il fait bon muser.

De architectura - Vitruve

Voir la mer – avec Fernand Braudel

Voir la mer – avec Fernand Braudel

Turquie - jour 8 - Baie de Kekova - 139

Baie de Kekova, Lycie
Turquie, août 2012

Parmi les références qu’il fait avoir fait l’effort de lire, je pense sincèrement que Fernand Braudel fait partie de ceux qui ont le mieux dit l’Histoire, car il a toujours regardé l’Histoire des Hommes par une lorgnette absolument horizontale, ne se contentant pas de s’attacher à l’événement. Il va chercher l’histoire là où elle n’est pas, là où elle se cache, là où elle ne compte pas se dévoiler ; dans la climatologie, dans l’histoire des techniques, des apprentissages humains et par ce biais, il arrive à refonder une histoire qui devient tout à coup cohérente. J’ai lu cet été Les Mémoires de la Méditerranée (préhistoire et antiquité) — avec un peu d’ironie puisque je l’ai commencé en Bretagne au bord de la Manche et que je l’ai terminé en plein Golfe de Thaïlande — et j’en suis ressorti ébloui. En quelques lignes, il brosse l’histoire de la Méditerranée, de ses jeux de conflits, de ses constructions, de ses espoirs de civilisation et des chutes des grandes civilisations qui ont fait l’histoire de l’Europe méditerranéenne avec une clairvoyance incroyable et trace des lignes ouvrant au maximum le spectre des connaissances qui peuvent s’accumuler sur le sujet.
Mais avant tout, pour comprendre cette Méditerranée nourricière, multi-séculaire, il faut d’abord et avant tout voir la mer, en devenir l’esclave mental et le serviteur inconditionnel.

Sur l’immense passé de la Méditerranée, le plus beau des témoignages est celui de la mer elle-même. Il faut le dire, le redire. Il faut la voir, la revoir. Bien sûr, elle n’explique pas tout, à elle seule, d’un passé compliqué, construit par les hommes avec plus ou moins de logique, de caprice ou d’aberrance. Mais elle resitue patiemment les expériences du passé, leur redonne les prémices de la vie, les place sous un ciel, dans un paysage que nous pouvons voir de nos propres yeux, analogues à ceux de jadis. Un moment d’attention ou d’illusion : tout semble revivre.

A l’origine prévu pour constituer le premier tome d’une série historique sur le passé de la Méditerranée édité par Albert Skira, on en ressort fasciné par tant de clarté et d’exaltation, malgré quelques imprécisions nées de l’avancement des techniques de datation qui ont été remises à jour par ses successeurs dans un souci non de remise en cause, mais de clarification.

Fernand Braudel : Les Mémoires de la Méditerranée (préhistoire et antiquité)
Livre de poche, collection Références
Éditions de Fallois, 1998