Cong* en néphrite

Le jade est une pierre semi-précieuse connue surtout au travers de la variété verte qui a fait sa renommée, mais la plupart des jades sont blancs. Pierre très dure, elle est généralement difficile à tailler et depuis les Incas, on lui prête des vertus médicinales censées guérir les maladies liées au rein et les coliques néphrétiques, à tel point qu’on a attribué à une de ses variétés le nom de néphrite. Les couleurs du jade varient du blanc au vert avec plus ou moins d’intensité, mais peuvent également être bleutés, noirs ou roses. Depuis la haute antiquité chinoise, le jade recèle un haut pouvoir symbolique et l’on distribuait aux dignitaires des tablettes de jade qui, selon les rangs, étaient décorées de motifs différents:

  • Le premier rang recevait une tablette oblongue avec deux colonnes gravées.
  • Le second rang recevait une tablette oblongue où figurait un homme debout, le corps droit.
  • Le troisième rang recevait une tablette oblongue où était représenté un homme courbé.
  • Le quatrième rang recevait une tablette annulaire sur laquelle figurait du millet.
  • Le cinquième rang recevait une tablette annulaire gravée de feuilles de jonc.

Une cigale de jade était placée sur la bouche des morts en signe de protection, et les neufs orifices du corps étaient recouverts d’amulette d’or et de jade, ce qui était censé protéger les corps de la putréfaction.

Linceul de jade de la tombe du Roi de Chu

C’est la raison pour laquelle dans la dynastie des Han de l’ouest, on retrouve des linceuls de jade (玉衣) faits de plaquettes de formes diverses, généralement carrées, retenues ensemble par de minces fils de métal ou de soie ; ces structures extrêmement coûteuses n’étaient réservées qu’aux élites et l’on estime qu’il fallait plusieurs années pour réaliser ce type de costume rituel composé d’un nombre de pièce de minéral oscillant en 2000 et 5000 pièces. L’effet en est tout simplement saisissant.

Linceul de jade de la tombe de Liuhe,
retenu par des fils d’argent

 

Linceul de jade de la tombe du Roi de Chu,
retenu par des fils d’or, faits de 4248 pièces de jade

 Photos © Gary Todd

* Le cong est une pièce généralement en jade, de forme cylindrique rehaussée d’une section carrée et percée en son milieu. Si sa forme n’est pas réellement expliquée, elle pourrait symboliser l’univers tel qu’il était compris par les Chinois dans l’Antiquité. Cartel du Musée Guimet.

Tags de cet article: , ,