On me rap­pelle à l’ordre en m’in­di­quant une autre carte du Mis­sis­sip­pi dont j’a­vais déjà par­lé sur un ancien blog, dis­po­nible sur le site Pru­ned, un blog à la gloire pas­sée. Cette carte est un rele­vé topo­gra­phique de la grande val­lée allu­viale datant de 1944. Dans cette ver­sion aux cou­leurs cha­toyantes, elle est éga­le­ment dis­po­nible super­po­sée à une image satel­lite et mise à l’é­chelle sur ce site.

Voir la carte dans son inté­gra­li­té sur le site en cli­quant ici.

J’ai éga­le­ment trou­vé sur le même site un autre val­lée allu­viale recom­po­sée d’a­près Google Maps. On appré­cie­ra les méandres artis­tiques dont la nature est capable. Je cite Jean-Marie Straub qui disait qu’il aimait fil­mer la nature car elle a plus d’i­ma­gi­na­tion que le plus déli­rant des artistes.

Dans le même état d’es­prit, deux autres billets du même site ; une pro­jec­tion cylin­drique de Jupi­ter et une vue rap­pro­chée de Can­dor Chas­ma, une des val­lées de Valles Mari­ne­ris (sys­tème des canyons situés à proxi­mi­té de l’é­qua­teur de la pla­nète Mars).

On trou­ve­ra éga­le­ment une pho­to de Can­dor Chas­ma en haute défi­ni­tion (clic droit pour ouvrir dans un nou­vel onglet) abso­lu­ment fas­ci­nante sur le site Hirise de l’U­ni­ver­si­té d’A­ri­zo­na, que je vous invite gran­de­ment à par­cou­rir.

Tags de cet article: , , , , ,