Qua­trième volet des chro­niques turques de Pia­lat. Arrêt sur le port le plus beau du monde, assu­ré­ment, d’où l’on peut ima­gi­ner retrou­ver le vaste cime­tière d’Eyüp où Loti enter­ra sa petite Cir­cas­sienne, Aziya­dé. Visite inti­miste dans une ville sen­suelle, gui­dée par les mots justes de Gérard de Ner­val et la musique de Georges Dele­rue. La magie opère tou­jours.

Corne d’or
de Mau­rice Pia­lat
France/1964/13′/35 mm
Avec la voix d’An­dré Rey­baz.

Tags de cet article: , ,