Aurinko

Minimaliste du samedi matin

Nous sommes samedi matin et autant dire que cette semaine a été pour le moins étrange. De surprises en rebondissements, de nouvelles marquantes en événements inattendus, c’est ce qu’on appelle un bouquet. Au moins l’ennui n’a-t-il pas le temps de s’installer. Je retiendrai de cette semaine un proverbe chinois qui m’est tombé dessus sans que je ne le cherche : Celui qui creuse une tombe pour autrui finit toujours par tomber dedans.

Je retiendrai aussi le soleil éclatant dans un ciel bleu électrique, la senteur subtile de la terre encore humide qui sèche en surface et déploie son éventail de fragrances que l’hiver avait masquées.

J’ai repris l’habitude de me lever tôt, d’être actif et concentré à la tâche, je reprends mes habitudes d’avant, après être passé dans un tunnel qui ne mène nulle part. Une nouvelle vie s’ouvre à moi, de nouvelles lumières, à l’heure où la terre reprend des forces dans le silence. Il est temps de retourner sur les chemins de traverse.

Photo d’en-tête © Markus Trienke.

2 Comments

  1. Elisabeth Schmitt

    Merci Romuald pour cette belle image ! Retrouver tes messages empreints de poésie est un bonheur !

    Reply
  2. Romuald Le Peru

    Le retour des minimalistes :-). Merci pour ta fidélité

    Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *