Trois versions d’une même oeuvre : Tableaux d’une exposition (Modeste Moussorgski)

18/12/2011

Tableaux d’une exposition (Картинки с выставки) est une des deux seules œuvres instrumentales composées par le compositeur russe Modeste Moussorgski à partir d’une série de tableaux peints par son ami Victor Hartmann. A l’origine composée pour piano en 1874, elle fut ensuite orchestrée par plusieurs musiciens, dont Maurice Ravel en 1922 qui la rendit célèbre, version que n’entendra jamais son compositeur, mort ruiné et alcoolique. Ces tableaux, au nombre de dix, plus une, Promenade, déclinée en quatre ou cinq pièces jouées avec des tonalités différentes, sont avant tout des illustrations d’histoires traditionnelles ou des contes oraux de la Russie ancienne. On y trouve par exemple l’histoire de Samuel Goldenberg et Schmuyle ainsi que La cabane sur des pattes de poule qui n’est autre que la hutte de Baba Yaga, la méchante sorcière.

Voici trois versions différentes de cette même œuvre, sur les mêmes pièces, interprétées de trois manières différentes.
La première est une version au piano interprétée par Vladimir Horowitz enregistrée en 1947 (d’où les petits craquements), le seconde a été orchestrée par Herbert von Karajan à la Jesus-Christus-Kirche de Berlin en 1966, et la dernière est une interprétation du groupe de rock progressif Emerson, Lake & Palmer en 1971. Voici classé dans l’ordre de leur publication les trois versions différentes de trois morceaux ; Promenade, Le gnome et Le vieux château. J’ai volontairement mis en perspective l’album d’Emerson, Lake & Palmer car il choquera certainement par son ton décalé et novateur, même s’il a été réalisé il y a déjà quarante ans. Les trois musiciens, fortement inspirés par l’invention du minimoog, ont ici transcendé l’œuvre, de manière parfois très audacieuse, mais en conservant l’esprit original. A noter que la version orchestrée par Karajan a vraiment une bonne tête… Démonstration :

Promenade

Promenade par Vladimir Horowitz

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Promenade par Herbert von Karajan

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Promenade par Emerson, Lake & Palmer

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Le Gnome

Le gnome par Vladimir Horowitz

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Le gnome par Herbert von Karajan

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Le gnome par Emerson, Lake & Palmer

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Le vieux château

Le vieux château par Vladimir Horowitz

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Le vieux château par Herbert von Karajan

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Le vieux château par Emerson, Lake & Palmer

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Pochettes des albums présentés ici :

Vladimir Horowitz joue Moussorgki

Herbert von Karajan orchestre Moussorgski

Emerson, Lake & Palmer, Pictures at an exhibition

3 comments

  1. Pingback: Fabriquer des bulles « Electrolotus

  2. Pingback: Nuit sur le mont chauve (Ночь на лысой горе) | The Swedish Parrot

  3. Comment by François Sarindar

    François Sarindar Reply 15/02/2013 at 00:14

    La Grande Porte de Kiev est le sommet de cette oeuvre de Moussorgsky qui il est vrai a réussi à prendre la place qui lui revenait grâce à l’orchestration de Maurice Ravel, qui a peint de mille couleurs et reflets cette partition dont la modernité n’a échappé à personne ; et qu’importe le côté un peu pompeux de ce morceau, il y a surtout une montée dans la conclusion qui ne manque ni d’étonner ni de nous laisser le souffle coupé. Je me souviens avoir entendu pour la première fois cette magnifique composition lors du passage d’Herbert von Karajan dans l’émission Le Grand Échiquier de Jacques Chancel, consacrée au maestro autrichien et au Philharmonique de Berlin, alors en tournée à Paris.
    Sans Ravel, cette oeuvre serait peut-être passée inaperçue, en tout cas du grand public.
    François Sarindar

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Go top