Traditions funéraires des Han de l’ouest (1) : la Marquise de Dai

24/01/2012

Attention, ce billet contient des images pouvant heurter la sensibilité de certaines personnes.

Parmi les découvertes surprenantes faites en Chine, celles qui sont sorties de terre du site de Mawangdui (馬王堆) entre 1972 et 1974 sont particulièrement étonnantes. Sous deux tumuli datant de la dynastie des Han de l’ouest se trouvait un trésor exceptionnel ; celui du Marquis de Dai (軼侯), enterré avec sa femme (Xin Zhui - 辛追) et son fils. Malheureusement, les tombes du père et du fils n’étaient pas dans un très bon état de conservation, mais en revanche, celle la Marquise était remarquablement conservée. Enchâssé dans une structure en bois ajustée, se trouvaient un cercueil en laque d’une facture exceptionnelle, dans lequel se trouvaient deux autres cercueils gigognes ainsi qu’une très belle bannière en forme de T, longue de 205 centimètres, réputée comme étant la plus ancienne peinture sur soie conservée. Retenu par neuf ceintures, le corps de la Marquise a été retrouvé enveloppé d’une vingtaine d’épaisseurs de voiles de soie d’une finesse exceptionnelle, dont le plus léger pèse à peine trente grammes. A l’intérieur, un corps momifié conservé comme aucun autre…
En effet, le corps de Xin Zhui, par un procédé qui n’est pas encore totalement élucidé, a été parfaitement conservé et porte toujours cheveux et cils. Phénomène tout à fait étonnant, la peau et les articulations ont gardé toute leur souplesse.

Momie de la Marquise de Dai, conservée au Hunan Provincial Museum de Changsha, décédée à l’âge de 58 ans

Le corps a été certainement inhumé en 194 avant notre ère, ce qui porte l’âge canonique de ce corps à 2200 ans et en fait la momie la plus ancienne et la mieux conservée.

1 comment

  1. Pingback: La marquise de Dai, une découverte unique | Histoire-Paranormal.fr

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Go top