Motel de Moka

La fin des vacances

Voilà, c’est fini, on sonne la fin de la récréation, le temps des cerises n’est pas encore arrivé, mais on ferme tout, le rideau de fer est baissé, on range les pinceaux, on raccroche les gants, on se range des bagnoles, on coupe le son et on ouvre les mirettes, garez-vous sur le côté ma petite dame papiers s’il vous plaît merci de couper la musique et de descendre du véhicule les mains sur le capot et le menton en l’air, remettez vos lunettes et chassez le spleen, retournez-vous et sautez trois fois autour de vous-même. A présent, éteignez les lumières descendez quatre marches et sentez l’air frais ouvrez bien grand les narines et arrêtez de vous trémousser. Prenez un café trois sucres qu’on jette par-dessus l’épaule pour conjurer le sort un muffin aux fruits rouges regardez ce qui se passe sur Pread Street les bus qui passent toutes les deux minutes la bonne odeur du jus d’orange fraichement pressé et des scones au fromage. On range ses stylos et ses cahiers on prépare son cartable pour le lendemain on fait un bisou et au dodo.

Finies les vacances demain on retourne au boulot pas pour faire semblant pas pour rire pas pour du beurre c’est pour de vrai avec un gros macaron une boîte à goûter pour le quatre heures et puis on devient grand. Finis les bavardages au fond de la classe les commérages et les rumeurs les histoires d’adolescents, allez hop, rideau.

Demain on retourne sur les chemins de l’école finies les vacances fini le temps de prendre le temps et de tourner en rond autour du pot fini cet hiver malheureux laissé loin derrière soi. Alors, on monte le son, on ouvre les fenêtres et on regarde la course des nuages poussés par le vent, celui qui chasse tout, on appuie sur le bouton et on écoute ZIP, de Popnoname

1 Comment

  1. Elisabeth

    Merci …j’aime bien!

    Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Tags de cet article: