Second volet des mer­veilles de Jean Pain­le­vé avec ces petits our­sins des sables dont les cils bougent dans un mou­ve­ment ondu­lant et dont les organes s’é­brouent dans le cou­rant des marées. Hyp­no­tique à sou­hait, muet, il n’en reste pas moins que c’est une œuvre scien­ti­fique et vous ne res­sor­ti­rez pas de là en igno­rant ce qu’est une tige flexueuse ou un pédi­cel­laire.

Les Our­sins
de Jean Pain­le­vé
France/1929/10’10”

 

Tags de cet article: , , ,