Yerebatan Sarnıcı

24/04/2011

La Yerebatan Sarnıcı (la citerne enfouie sous terre), également connue sous le nom grec de Basilikè kinstérnè (Βασιλικὴ κινστέρνη) est un lieu étrange situé sous les pieds d’Istanbul, ou plutôt de Constantinople. On dit souvent de cette « citerne basilique » que c’est le monument, en dehors de la cathédrale Sainte-Sophie, qui mérite le plus l’attention des touristes (ce qui n’est pas forcément un label de référence). En l’occurrence, cette citerne avait exactement le même rôle que le réservoir de Montsouris à Paris. C’est l’empereur Justinien qui décida la construction en 532 de cette citerne si grande qu’on l’appelle Basilikè, afin de contenir les eaux pluviales hivernales en surabondance pour les stocker pour les périodes plus sèches. Cette spécificité du climat turc et l’absence de cours d’eau souterrain permettant l’apport suffisant en eau courante a été à l’origine du creusement de plusieurs citernes sous le sol de la ville ; on pouvait autrefois en dénombrer environ quatre-vingt dont la capacité totale devait avoisiner 900 000 m3 pour les citernes à ciel ouvert et 160 000 m3 pour les souterraine. La capacité de la citerne Yerebatan Sarnıcı, la plus importante parmi les souterraines est de 78 000 m(138 x 64,6 m) tandis que celle d’Aétius, à ciel ouvert, mesurait 244 m sur 85 m, pour une profondeur de 14 m environ et une capacité évaluée à 250 ou 300 000 m3.

Une des curiosités de ce lieu étrange, est l’utilisation de futs monolithiques et de chapiteaux de colonnes corinthiens en remploi. Deux des trois-cents trente-six colonnes reposent sur d’énormes blocs rectangulaires taillés représentant la gorgone Méduse. Personne ne sait pourquoi ils sont là, ni quelle est leur signification et surtout pourquoi l’un de ces blocs est renversé et l’autre de côté. On visite ce lieu parfaitement hors du commun, et dont l’ambiance donne réellement l’impression qu’on se trouve dans quelque lieu saint, avec des bottes.

Localisation sur Google Maps.

Istanbul - Citerne basilique - 19-10-2008 - 10h30

2 comments

  1. Comment by Serval

    Serval Reply 24/04/2011 at 10:14

    Juste une remarque histoire de faire pédant : “Basilikè”, à mon avis, fait référence au fait que c’est le Basileus (l’empereur d’Orient) qui l’a fait construire, et/ou au fait que la citerne est située dans les fondations d’une ancienne basilique, et non à la taille de l’édifice.

    • Comment by Le Perroquet Suédois

      Le Perroquet Suédois Reply 24/04/2011 at 11:07

      Tu ne fais pas pédant du tout 🙂 Et ta remarque est loin d’être fausse. Toutefois, sa taille tient aussi au fait qu’elle suit les contours de la fondation de l’ancienne basilique détruite lors de la sédition Nika. Mais tu as raison, de la façon dont j’ai tourné ma phrase, ce n’est pas clair.

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Go top