Teseo (Thésée – HWV 9) est un long opéra de Georg Friedrich Haendel (j’ai appris il y a peu que le compositeur allemand s’était fait naturaliser britannique). Long car en 5 actes, ce qui est exceptionnel pour l’époque. Il n’a été joué que peu de fois depuis que son compositeur est décédé, en raison d’une grande complexité de mise en œuvre. Le thème est classique, une histoire d’amour et de rancœur ; le fils Teseo (Thésée) et le père Egeo (Égée) se disputent l’amour d’Agilea tandis que la magicienne Medea (Médée) est également amoureuse de Teseo (ouais). Au terme de rebondissements sans fin, le père et le fils se retrouveront. Créé le 10 janvier 1713, c’est un opéra écrit en italien.

Deux extraits du Teseo orchestré par Konrad Junghänel. Étonnamment, les deux rôles d’hommes, Thésée et Égée sont interprétés par des contre-ténors dans cette version audio (sur la photo, c’est une mezzo-soprano qui tient le rôle de Thésée). On ferme les yeux, et on écoute.

Acte I – Aria (Egeo): Ricordati, oh bella
[audio:Egeo.xol]

Acte II – Arioso (Medea): Dolce riposo, ed innocente pace
[audio:Medea.xol]

Photo © Haendel Festspiele