La rose et la tulipe, carnet de voyage à Istanbul 19 : Visages des rues autrement qu’à pied…

La rose et la tulipe, carnet de voyage à Istanbul 19 : Visages des rues autrement qu’à pied…

Épisode précédent : La rose et la tulipe, carnet de voyage à Istanbul 18 : Visages des rues banales d’Istanbul

Istanbul est une grande ville. Même si l’on se contente de ne visiter que la vieille ville, il faut bien à un moment donné, histoire de ne pas toujours tourner autour des mêmes lieux, prendre les transports en commun, ou même le taxi. Je n’ai pas essayé le métro parce que je n’avais besoin de le prendre, mais j’ai pris le tramway plusieurs fois, une ligne qui transperce la vieille ville et ébranle les pavés de son tremblement maladif, à Eminönü, qui passe devant la gare de Sirkeci, remonte une rue très commerçante jusqu’à Gülhane, le jardin de Topkapi et poursuit devant Sultanahmet, Çemberlitaş, passe devant l’Université, Laleli, puis s’engouffre dans les profondeurs d’une ville inconnue. De l’autre côté de la Mosquée Nouvelle, le tramway fait trembler le pont de Galata, passe à Karaköy puis remonte jusqu’à Kabataş au bord du Bosphore en s’étant frayé un chemin entre quelques mosquées d’un intérêt assez vague. Le tramway est moderne, climatisé et confortable. Par tous, il est couru et fonctionne jusqu’aux environs d’une heure du matin.

Istanbul - avril 2012 - jour 3 - 105 - Sultan Ahmet Parkı (more…)

Read more

Private

Private est un beau blog. Arrivé là, on voit qu’il parle comme un blog hype, avec des bagnoles (des vraies, de collection), des jolies filles (avec tout un tas de jouets adaptés) et des endroits chics où crécher le temps d’une nuit, en transit entre Los Angeles et Singapour, comme pour tout un chacun, et puis des objets très beaux, très chers, et qui ne servent pas à grand chose. Private est un beau blog.

Note pour moi-même : à présent, je sais où se fournit Tendance HighTech

Read more

Topolino

Née en 1936 pour révolutionner le marché de l’automobile italien, la Topolino n’est plus ni moins que l’ancêtre de la Fiat 500 A. Son arrivée devait s’imposer au même titre que la Morris 8 au Royaume-Uni et la Volkswagen en Allemagne et même si elle a été produite à 122 000 exemplaires, elle reste moins connue que celle qui lui succéda. Voulue par Giovanni Agnelli, le mythique fondateur de Fiat, c’est Dante Graciosa qui conçut ce modèle en se fixant une seule contrainte ; repenser la voiture en repartant de zéro. C’est ce qu’il fit en imaginant une voiture dont la carrosserie est faite d’une seule coque et à l’aérodynamisme novateur.
Ce fut réellement “la voiture du peuple”, raison pour laquelle elle porte le nom italien de Mickey Mouse, et quelques années après la fin de sa production, Nicolas Bouvier et Thierry Vernet firent le pari de se rendre en Afghanistan avec un modèle déjà hors d’âge en 1953, une petite voiture dont la portière fut ornée de ce quatrain du poète persan Hafez, qui leur porta chance et les sortit de situations compliquées à plusieurs reprises :

Même si l’abri de ta nuit est peu sûr
et ton but encore lointain
sache qu’il n’existe pas de chemin sans terme
Ne sois pas triste.

Read more

Brochures Auto Union (1939)

Auto Union regroupait autrefois quatre constructeurs d’automobiles allemands, dans un consortium destiné à contrer l’opulence de Mercedes en pleine expansion, pendant les années 30. Ainsi Audi, DKW, Horch et Wanderer se retrouvent sous la même coupe. Des années après, il n’en reste plus qu’un qui reprendra d’ailleurs le logo d’origine du consortium.
Sur Autounion1939, on trouvera des reproductions des superbes brochures commerciales de l’époque.

dkw5

wanderer4z.8

Read more