Tag Archives: jazz

Keith Jarrett - The Köln Concert (1975)

Il y avait bien longtemps que je n’avais pas écouté un bel album de jazz, quelque chose qui nécessite que je tende l’oreille et que j’arrête mes travaux de peinture pour me poser et tout laisser en plan. Il y a des musiques si belles que le temps s’arrête et vous transporte ailleurs le temps d’une mélodie. Le week-end dernier, j’ai passé une partie de ma journée à peindre et à écouter FIP. C’est là que j’ai découvert ce très bel album du jazzman Keith Jarrett, que je ne connaissais en réalité que de nom. Le morceau a duré 26 minutes, vous comprendrez pourquoi j’avais besoin de m’arrêter… c’est du Köln Concert de 1975 dont il est question… C’est simplement exceptionnel, surtout au vu des conditions dans lesquelles cet album est né, dans une improvisation totale à partir de quatre notes.

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Keith Jarret - The Köln Concert (1975)
Ecm Records

Picnic in Tchernobyl (Yom and the wonder rabbis)

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Picnic in Tchernobyl, With Love

Si vous ne connaissez pas encore le klezmer, il est largement temps de vous y mettre. Originaire d’Europe de l’est, aux confluences de la tradition yiddish, des musiques orientales ashkénazes et saupoudré de quelques accords tziganes, le klezmer est un style musical enjoué qui évolue avec de nouveaux artistes tels que Yom and the Wonder Rabbis. Guillaume Humery de son vrai nom est un fan de musique klezmer et sort sa clarinette pour magnifier le genre. Avec un album radicalement moderne que de son propre aveu il n’imaginait pas comme ça (il voyait au début un pur hymne à la clarinette classique et au fur et à mesure d’ajouts se retrouve avec un album jazz rock très puissant), Yom exerce un charme attractif indéniable grâce à une musique tantôt calme et joyeuse, tantôt électrique et saccadée. En dehors de ces deux extraits, on écoutera aussi la douceur de Highway to Constantinople, la longueur de Kadish for Superman et d’autres titres encore, tous plus entrainants les uns que les autres sur l’album With Love.

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Saving the world is easy, With Love

Portico Quartet (Knee-deep in the North Sea)

Portico Quartet, c’est une rencontre fascinante, un son pur et des mélodies envoûtantes, à cheval entre le free-jazz et la musique caribéenne. Quatre jeunes garçons venus de Londres (non, pas dans le vent) jouant dans la rue et quelques années plus tard, ils arrivent discrètement par chez nous avec cet album qui date tout de même de 2007, Knee-deep in the North Sea. Difficile de ne pas tomber amoureux de ces sonorités douces qu’on croirait tout droit sorties des îles, surtout à cause du son particulier de cet instrument rare, le hang, un instrument tout récent, inventé en 2000, dont la sonorité n’est pas sans rappeler celle du steel-drum.

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Un jazz sobre et élégant, sans fioritures, qui fonctionne parfaitement. Portico Quartet. Ici le titre phare de l’album, mais vous pouvez y allez les yeux fermés, il n’y a rien à jeter. Non, le jazz n’est par mort et pour le coup, on se croirait parfois dans une mouture des Lonely Bears ou de Mahavishnu McLaughlin

The modern sound of Nicola Conte

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Nicola Conte est un DJ italien, guitariste de jazz, grand amateur de bossa nova et de rythmes indiens, toujours élégant… Il nous sert un double album de ses remixes autour de thèmes connus du jazz des années 60 dans un luxueux coffret de 2 CD imprimés façon vieux vinyle. 26 titres exceptionnels à écouter sans modération, dans la pénombre avec un verre de Martini Rosso on the rocks et puis pour la suite, je vous laisse imaginer, je ne vais pas vous mâcher le travail non plus.