Les mystérieuses paroles de l’Apocalypse

14/11/2014

Je l’ai déjà dit et le redirai au besoin : il faut lire l’Apocalypse, et lire aussi l’Ancien Testament. Pas pour leur message, mais pour leur beauté intrinsèque. Parfois, la parole sacrée prend la forme d’une poésie presque ésotérique, dans laquelle du sens est révélé. Les religions de la révélation sont percluses de ces petits aphorismes qui ne veulent pas dire grand-chose du sacré, une fois sortis de leur contexte, mais qui en eux-mêmes sont d’une beauté dévorante, presque indécente…

« Je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi. »

Apocalypse de Jean, 3:3.

Si vous voulez en connaître le sens réel, beaucoup moins prosaïque, ce sera à vous de chercher, mais restons-en là… de grâce !!

Le Christ de la Pentecôte - Vitrail de la Cathédrale de Bourges

Le Christ de la Pentecôte - Vitrail de la Cathédrale de Bourges - Photo © Les amis de la cathédrale de Bourges

2 comments

  1. Comment by rasbaille

    rasbaille Reply 14/11/2014 at 11:33

    SURTOUT SURTOUT SURTOUT S’IL TE PLAIT JE T’EN SUPPLIE PAR PITIE MERCI n’achète pas “Le Kabbalyste” de Patrick Levy, ça n’aurait aucune utilité ni aucun lien avec cette intérêt que tu portes à l’ancien testament.
    N
    O
    U
    N
    O
    U
    I
    L
    L
    E

    • Comment by Romuald Le Peru

      Romuald Le Peru Reply 14/11/2014 at 12:01

      J’adore les nouilles !!! 😀

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Go top