Istanbul - avril 2012 - jour 4 - 062 - Eyüp - Kalenderhane Caddesi

On ne voyage pas pour se garnir d’exotisme et d’anecdotes comme un sapin de Noël, mais pour que la route vous plume, vous rince, vous essore, vous rende comme ces serviettes élimées par les lessives qu’on vous tend avec un éclat de savon dans les bordels.

Nicolas Bouvier, Le poisson-scorpion