Routes croisées

Articles from this Category

Moka au bar dans le port de Hong Kong, au printemps, en attendant que le brume du matin se dissipe (semaine #2)

Des livres partout, dans des cartons qui ne sont pas encore déballés, depuis toutes ces années, des livres que tu ne liras pas parce que tu n’en as plus rien à faire. Les livres t’accompagnent mais tu deviens de plus en plus difficile, avec l’âge, avec le temps qui passe et la vie qui prend […]

Read more

Moka au bar dans les petites rues sombres de Hong-Kong, sous le regard tendre d’un homme triste. Une femme de Thong Sala perd son regard dans la foule (semaine #1)

Regarde le matin se lever… On dirait un matin d’Asie sous ses voiles de brumes, sous un ciel trempé. Tu retrouves tes marques dans ces matins savants où tu passes ton temps à dévorer les pages des écrivains voyageurs, où ton remplis ton carnet rouge de notes de lecture et de travail qui sont écrites […]

Read more

Moka au bar de la Compagnie Maritime des Chargeurs Réunis d’Indochine

L’écriture sur le tard. Une fois n’est pas coutume, j’entends Marc Lévy dire à la radio (Bon Dieu, mais qu’est-ce qu’il fout sur ma station préférée qui m’avait habitué à mieux) qu’ayant commencé à écrire à quarante ans, ce n’est pas si tard que ça. Quarante ans. Commencer à écrire ? Et si on a commencé […]

Read more

Un chant d’hiver

Dernier jour de l’année, une nouvelle année qui se referme. Quoi de mieux qu’un prélude pour cela ? The Fairy Queen d’Henry Purcell… tiré bien évidemment du Songe d’une nuit d’été de Shakespeare. Je marche à l’envers, décidément. Dans un certain sens, je suis heureux que 2014 se termine pour tout un tas de raisons, et […]

Read more

Sidération #5

Il est revenu le temps d’écouter les œuvres qui comptent ; d’un jour sans charme, au brouillard terrifiant, j’entends monter les notes fortissimo de la sonate “pathétique” n°13 de Beethoven, qui n’a rien de pathétique, sinon le nom… Je passe toutes mes matinées entre l’Atlas des îles abandonnées de Judith Schalansky et les nouvelles complètes de […]

Read more

Sidération #4

J’apprends avec une certaine sidération que Léonard de Vinci aurait laissé une de ses œuvres non signées et surtout errant dans les temps futurs sans possibilité, dans l’état actuel des connaissances de pouvoir lui attribuer avec certitude la parenté de cette merveille. Je ne rentrerai pas dans le détail, car je ne suis pas documentariste, […]

Read more

Sidération #3

Odeur de clémentine qui flotte dans l’air frais du matin. Filets de nuages qui s’étirent dans un ciel de cristal glacé. Un papier de Quality Street laissé à l’abandon sur le bord de la table. La tasse à café, vide, exhale encore son odeur âcre, sans sucre s’il vous plaît. Le soleil qui vient me […]

Read more

Sidération #2

Je commence à regarder en arrière pour voir à quoi a ressemblé cette année. Mais il est trop tôt pour faire des bilans, ce n’est pas début décembre qu’on peut s’amuser à faire ça. Tout ce que j’ai comme impression, c’est véritablement l’idée d’une densité incroyable. J’ai aussi la sensation d’avoir importé dans mon activité […]

Read more

Sidération #1

Rythme de croisière repris, jamais vraiment arrêté en fait. Je travaille sur la frontière, une frontière polysémique et hétérogène, une frontière sur laquelle ça vibrionne, où ça bruisse du bruit du feu qui crépite. Je reprends du service, une formule entrée/plat/dessert qui n’est servie que le soir et que le midi, pas plus, sur six […]

Read more

Journal de bord période #6

Lundi 3 novembre Le dos contracté, le bassin qui commence à grignoter, à craquer dans tous les sens. Rendez-vous avec mon ostéopathe qui sait comment parler à mon corps, tout se remet en place doucement tandis qu’elle me demande doucement de contrarier les mouvements qu’elle me fait faire. Elle prend toujours beaucoup de temps à […]

Read more
Go top