Moka au bar dans les petites rues sombres de Hong-Kong, sous le regard tendre d’un homme triste. Une femme de Thong Sala perd son regard dans la foule (semaine #1)

Moka au bar dans les petites rues sombres de Hong-Kong, sous le regard tendre d’un homme triste. Une femme de Thong Sala perd son regard dans la foule (semaine #1)

Regarde le matin se lever... On dirait un matin d'Asie sous ses voiles de brumes, sous un ciel trempé. Tu retrouves tes marques dans ces matins savants où tu passes ton temps à dévorer les pages des écrivains voyageurs, où ton remplis ton carnet rouge de notes de...

Un chant d’hiver

Un chant d’hiver

Dernier jour de l'année, une nouvelle année qui se referme. Quoi de mieux qu'un prélude pour cela ? The Fairy Queen d'Henry Purcell... tiré bien évidemment du Songe d'une nuit d'été de Shakespeare. Je marche à l'envers, décidément. Dans un certain sens, je suis...

Sidération #5

Sidération #5

Il est revenu le temps d'écouter les œuvres qui comptent ; d'un jour sans charme, au brouillard terrifiant, j'entends monter les notes fortissimo de la sonate "pathétique" n°13 de Beethoven, qui n'a rien de pathétique, sinon le nom... Je passe toutes mes matinées...

Sidération #4

Sidération #4

J'apprends avec une certaine sidération que Léonard de Vinci aurait laissé une de ses œuvres non signées et surtout errant dans les temps futurs sans possibilité, dans l'état actuel des connaissances de pouvoir lui attribuer avec certitude la parenté de cette...

Sidération #3

Sidération #3

Odeur de clémentine qui flotte dans l'air frais du matin. Filets de nuages qui s'étirent dans un ciel de cristal glacé. Un papier de Quality Street laissé à l'abandon sur le bord de la table. La tasse à café, vide, exhale encore son odeur âcre, sans sucre s'il vous...

Sidération #2

Sidération #2

Je commence à regarder en arrière pour voir à quoi a ressemblé cette année. Mais il est trop tôt pour faire des bilans, ce n'est pas début décembre qu'on peut s'amuser à faire ça. Tout ce que j'ai comme impression, c'est véritablement l'idée d'une densité incroyable....

Sidération #1

Sidération #1

Rythme de croisière repris, jamais vraiment arrêté en fait. Je travaille sur la frontière, une frontière polysémique et hétérogène, une frontière sur laquelle ça vibrionne, où ça bruisse du bruit du feu qui crépite. Je reprends du service, une formule...

Journal de bord période #6

Journal de bord période #6

Lundi 3 novembre Le dos contracté, le bassin qui commence à grignoter, à craquer dans tous les sens. Rendez-vous avec mon ostéopathe qui sait comment parler à mon corps, tout se remet en place doucement tandis qu'elle me demande doucement de contrarier les mouvements...

Les carnets égyptiens

Nous étions seuls et nus face à l’immensité d’un désert de sable jaune, arasé par la lumière crue d’un mois de février pas tout à fait comme les autres. Il n’y avait rien autour, tout le monde s’était évanoui, et il ne restait plus que nos pauvres âmes esseulées mais remplies de bonheur.

Minimaliste du samedi matin : Conversation avec Goethe

Il est 8h44, samedi matin. Une première semaine de travail excitante, une semaine qui une fois terminée me fait me sentir comme après une bonne douche, délassé, détendu. Il me fallait ça pour retourner à la vie…

Motel de Moka / La fin des vacances

Voilà, c’est fini, on sonne la fin de la récréation, le temps des cerises n’est pas encore arrivé, mais on ferme tout, le rideau de fer est baissé, on range les pinceaux, on raccroche les gants, on se range des bagnoles, on coupe le son et on ouvre les mirettes…

Le temps très lent des toutes petites choses #7

Un mardi matin comme toutes les semaines, un matin frais et doux sous un ciel de printemps. La nature crie son bonheur de pouvoir exhiber à nouveau ses charmes aux yeux de qui sait prendre le temps de l’admirer, elle se pavane dans des poses langoureuses telle une femme lisant une lettre d’amour dans un tableau de Fragonard.

Aurinko : Minimaliste du samedi matin

Aurinko Minimaliste du samedi matinNous sommes samedi matin et autant dire que cette semaine a été pour le moins étrange. De surprises en rebondissements, de nouvelles marquantes en événements inattendus, c'est ce qu'on appelle un bouquet. Au moins l'ennui n'a-t-il...

Ko Pha Ngan stories #1 : Baan Thongsala

Plutôt que des carnets de voyages, une photo, quelques mots, une ambiance, un moment privilégié… A la découverte de la grande ville de l’île de Ko Phan Ngan, Baan Thongsala, battue par les vents du Golfe de Thaïlande.

Le lazaret de Poveglia, l’île maudite de Venise

On ne dénombre plus les histoires de fantômes dans les palais de la Sérénissime, comme celle de la Ca’ Dario, que Monet a peint en son temps, ou celle du Casino degli Spiriti que l’on voit apparaître dans l’album d’Hugo Pratt, Fable de Venise. Celle du lazaret de Poveglia est d’une toute autre dimension.

Bangkok stories #1 : Suvarnabhumi Airport

Suvarnabhumi, l’aéroport sorti des marais ; le terrain s’appelait autrefois Cobra swamp. Le mot ท่าอากาศยานสุวรรณภูมิ signifie quant à lui Royaume d’or

Ubud stories #5 : Les créatures de la nuit

La journée se termine sur Ubud, l’après-midi touche à sa fin. Il fait très chaud et mon corps est incroyablement las. J’ai mal au crâne, harassé par la fatigue, les heures de sommeil perdues dans le long trajet qui m’a amené…

Ubud stories #4 : Prajapati, la place des morts

Plutôt que des carnets de voyages, une photo, quelques mots, une ambiance, un moment privilégié… La forêt des singes, ce sont trois temples. Voici le lieu où l’on célèbre les morts.