Reflets du Danube: carnet de voyage à Budapest (jour 3)

Reflets du Danube: carnet de voyage à Budapest (jour 3)

Épisode précédent : Reflets du Danube: carnet de voyage à Budapest (jour 2)

Budavari SikloTroisième et dernier jour. C’est le lundi de Pâques. Je descends de ma chambre et vais profiter du petit déjeuner pour me remplir avant de partir ; je n’aurais peut-être pas l’occasion de manger ce midi si ma priorité c’est d’attraper l’avion. En ressortant du restaurant où je prends un petit déjeuner copieux, je me rends compte que je ne suis pas entré du bon côté, les deux jours, puisque par là où je sors, je me trouve face à une personne qui comptabilise les entrées. Décidément, je ne m’habituerai jamais aux hôtels de luxe…
Ce matin, je vais à Buda, je traverse à pied les mêmes quartiers pour me rendre vers le Danube et reprendre le funiculaire qui m’amènera sur l’esplanade. Il y a un lieu que je veux voir absolument, c’est la très belle église Matthias (Mátyás-templom ou Église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár) sur Szentháromság Tér. (more…)

Reflets du Danube: carnet de voyage à Budapest (jour 2)

Reflets du Danube: carnet de voyage à Budapest (jour 2)

Épisode précédent : Reflets du Danube: carnet de voyage à Budapest (jour 1)

Au petit matin, je me réveille reposé. Je file dans la douche qui est grande comme une pièce à elle toute seule et je me m’attarde sous ce jet chaud pendant une bonne demi-heure. Je sais qu’en bas m’attend un petit déjeuner comme jamais je n’en ai eu. Déjà par la fenêtre de la chambre qui donne sur la verrière, j’ai pu entendre les gens baffrer puisque la salle se trouve ici, juste en bas.
Je prends mon temps, le programme de la journée n’est pas vraiment établi. Je descends jusqu’au rez-de-chaussée et j’entre dans la salle qui donne elle-même sur une autre salle où se trouve le buffet, je prends place à la première table que je trouve sous ce ciel de verre et instantanément, une jeune fille en jupe noire, chemise blanche et gilet lie-de-vin m’apostrophe sur mes souhaits. Café noir. Sa coiffure relève du défi, elle porte des tresses blondes relevées, impeccablement disposées, sa peau est claire comme l’eau limpide…

Budapest - jour 2 - 03 - Corinthia Hotel

Le buffet n’en finit pas d’offrir des choses inconvenantes, des viennoiseries à ne plus savoir que faire, des confitures, des œufs, de la charcuterie, je trouve même un poisson étiqueté poisson-chat. Le décor de la salle à manger est splendide avec ses meubles massifs, ses verreries art-nouveau et ses lustres en pâte de verre, le tout dans les tons jaunes et verts. Une fois avalé mon petit déjeuner (j’ai dû reprendre du café quatre fois tellement il était clairet), j’ai visité l’hôtel, ses salons aux moquettes épaisses, ses escaliers ornés de statues portant des luminaires, les marches recouvertes d’un tapis impeccable, les marbres des sols, le blanc immaculé des façades intérieures, le goût harmonisé et indiscutable de ces fauteuils ornés de coussins aux formes géométriques parfaites… (more…)

Reflets du Danube: carnet de voyage à Budapest (jour 1)

Reflets du Danube: carnet de voyage à Budapest (jour 1)

Qu’est-ce qui se passe à Budapest ? J’ai longtemps confondu Budapest et Bucarest, sans vraiment chercher à savoir quelle ville se trouvait où et une fois que je savais que Bucarest était en Roumanie, c’était devenu simple de savoir que l’autre se trouvait en Hongrie, mais même ça, c’était vague. La Hongrie… on l’entend bien dans Empire austro-hongrois (je dis bien Empire, celui des Habsbourg, qui fut dirigé par François-Joseph Ier alors Empereur d’Autriche), mais ça ne renseigne pas sur l’endroit où ça se trouve sur la carte et je n’ai jamais réussi à bien visualiser la disposition des pays de l’est de l’Europe. Aujourd’hui encore, j’ai du mal et je suis parti là-bas sans vraiment savoir ce qui m’attendait.

Budapest - jour 1 - 41 - Károly körút- Tramway

(more…)