Le chant des planètes

Comme une révélation pour moi, je me suis réveillé un soir avec le chant des planètes. Le compositeur anglais Gustav Holst, à l’origine de cette œuvre sublime qu’est Les Planètes, réveille dans cet opus un sensationnel sentiment de légèreté et de joie. Composée entre 1914 et 1917, sa conception et son dévoilement au public correspond avec la fin de la Première Guerre Mondiale. Ainsi la fille du compositeur rapporte :

« Ils trouvèrent les clameurs de Mars presque insupportables après quatre années d’une guerre qui se poursuivait. […] Mais c’est la fin de Neptune qui fut inoubliable, avec son chœur de voix féminines s’évanouissant au loin, jusqu’à ce que l’imagination ne pût faire la différence entre le son et le silence. »

Neptune

Les 7 planètes à écouter sur Deezer:

  1. Mars (celui qui apporte la guerre)
  2. Venus (celle qui apporte la paix)
  3. Mercure (le messager ailé)
  4. Jupiter (celui qui apporte la gaieté)
  5. Saturne (celui qui apporte la vieillesse)
  6. Uranus (le magicien)
  7. Neptune (le mystique)

A noter simplement que Pluton n’a été découverte qu’en 1930, comme étant la dernière planète du système solaire, requalifiée depuis 2006 comme objet transneptunien.

jupiter_partition

Partitions libres sur IMSLP.

Brochures Auto Union (1939)

Auto Union regroupait autrefois quatre constructeurs d’automobiles allemands, dans un consortium destiné à contrer l’opulence de Mercedes en pleine expansion, pendant les années 30. Ainsi Audi, DKW, Horch et Wanderer se retrouvent sous la même coupe. Des années après, il n’en reste plus qu’un qui reprendra d’ailleurs le logo d’origine du consortium.
Sur Autounion1939, on trouvera des reproductions des superbes brochures commerciales de l’époque.

dkw5

wanderer4z.8

Smoke and a coke

lulu

Du sexe, des photos, de l’humour et des Polaroïd, des sites comme je les aime, qui ne disent pas grand-chose mais qui le font bien.
Smoke and a coke. Via.

Data visualization

Parfois, l”information passe par le visuel (Cf formations dispensées aux chefs de projet, loi de Parkinson, etc.). Et le visuel est l’un des meilleurs médiums pour une forme qui se rapproche de l’art.
Quelques superbes exemples de visualisation de l’information sur Webdesignledger.

Nadav Kander, au bord du monde

Les photos de Nadav Kander sont un réel choc ; pas tant par sa technique mais par les histoires qu’il raconte. A contre-courant d’un Stephen Shore ou de l’Ecole de Düsseldorf que l’on peut parfois considérer comme des paysagistes (sans connotation négative), Kander parle de paysages au cœur duquel vivent les hommes et dans lesquels on les voit habiter les lieux, même si ce qui est représenté est à l’orée de l’ère post-industrielle, forcément déshumanisant.
Notamment dans sa série Yangtze, on a l’impression d’une Chine qui vend son âme sur l’autel de la technologie, du gigantisme et de l’industrialisation, des paysages de solitude dans lesquels malgré les cadrages larges, on y trouve des humains à l’étroit, ou mal placées.
God’s country est une série énigmatique et étrange, qui parle du désert américain et de sa solitude encore une fois.
Il y a toujours plus ou moins quelqu’un dans ses photographies, mais loin d’être un souhait d’animation de ces images, c’est toujours pour rappeler — car même lorsqu’il n’y a personne, la présence humaine est évoquée — que ce sont histoires de gens que racontent les lieux de désertion.

nadav_kander_1

nadav_kander_2

nadav_kander_3

Nami par Syoin Kajii

Syoin Kajii est un jeune moine bouddhiste vivant sur l’île de Sado, au Japon, et Nami est une série de photo prise soit depuis le rivage, soit depuis l’eau. Comme il le dit lui-même, il peut lui arriver de rester 5 ou 6 heures pour obtenir ces clichés. Plutôt que d’y voir simplement un représentant moderniste d’Hokusai, il y a quelque chose dans les mouvements de cette mer tourmentée d’à la fois profondément expressiviste et de fondamentalement shintô.
Un panorama de Nami sur Lens Culture.

Syoin Kajii